Suivez-nous sur les médias sociaux

Accueil du portailIndustrieCompétitivité › Les pôles de compétitivité, usines à produits d’avenir
Compétitivité - Soutien aux PME

Les pôles de compétitivité, usines à produits d’avenir - 05/12/2012

Arnaud Montebourg lors de la onzième journée des pôles de compétitivité

Lors de la onzième journée des pôles de compétitivité organisée le 4 décembre 2012 à Bercy, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont précisé la politique en faveur des pôles de compétitivité, outils de la compétitivité de l'industrie française.

 

 

 

Arnaud Montebourg lors de la onzième journée des pôles de compétitivité

 

 

 

 

 

Les pôles de compétitivité, l’un des socles de la compétitivité de l'industrie française

Lors de leur intervention, le ministre du redressement productif et la ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique ont précisé le mode de gouvernance avec les pôles, en souligant notamment :

  • les mesures du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi, notamment la décision 10 qui définit la politique de l'Etat à l'endroit des pôles ;
  • la forte implication attendue des régions dans la gouvernance de cette politique ;
  • la collaboration avec les filières industrielles du Conseil national de l’industrie.

Pour devenir de véritables usines à produits d’avenir, les pôles de compétitivité ont des défis à relever :

  • s’organiser pour mieux convertir leurs projets de R&D en programmes industriels ;
  • mieux associer les acteurs de la formation et de la recherche.

Fleur Pellerin a insisté sur l’importance de la solidarité et des coopérations au sein du tissu économique, notamment l’accompagnement des PME pour faciliter leur accès au financement et à l’exportation. La mobilisation des directions des achats des grands groupes est à ce titre un levier d'importance.

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi (extrait)

Levier 3 : accompagner la montée en gamme en stimulant l’innovation

Décision n° 10 : Réorienter les pôles de compétitivité vers les produits et services à industrialiser et distinguer les pôles stratégiques à rayonnement international des pôles de développement régionaux. L’impact économique des pôles de compétitivité doit être maximisé pour davantage de croissance des entreprises et plus d’emplois : leurs projets seront désormais évalués sur leurs retombées économiques et la diffusion des innovations dans les produits et services. Les régions seront fortement impliquées dans leur gouvernance. Les acteurs de la formation et de la recherche seront mieux associés.

Levier 4 : produire ensemble

Décision n° 11 : refonder la Conférence nationale de l’industrie (CNI) pour élaborer et mettre en oeuvre des pactes entre les entreprises d’une même filière : stratégie à dix ans, politique de formation, relations grands groupes et PME, démarche collective à l’export, mutualisation des achats, co-développement, etc. Les dispositifs publics en matière d’innovation, les pôles de compétitivité et les investissements d’avenir accompagneront ces stratégies.


Articles associés

 

 

Qu'est-ce qu'un pôle de compétitivité ?

Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et une thématique donnée, des entreprises petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Il a vocation à soutenir l'innovation,  favoriser le développement des projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) particulièrement innovants. Il crée ainsi de la croissance et de l'emploi. L’enjeu est de s’appuyer sur les synergies et la confiance créée entre les acteurs par l'intermédiaire de coopération concrète dans des projets collaboratifs et innovants. Il s'agit de permettre aux entreprises impliquées de prendre une position de premier plan dans leurs domaines en France et à l’international.

Source : competitivite.gouv.fr

 

 

Orientations de la 3e phase des pôles de compétitivité

Les grandes orientations de la 3e phase ont fait l'objet d'une communication en Conseil des ministres (9 janvier 2013)

 

Haut de page

© Ministère de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique - 2014