Suivez-nous sur les médias sociaux

Accueil du portailIndustrieCompétitivité › Les industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières agricoles
Compétitivité

Les industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières agricoles - 23/10/2012

Industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières

Les acteurs de l'industrie agroalimentaire en France sont exposés, depuis plusieurs années, à une volatilité importante des prix des matières premières agricoles. Une étude lancée par le Ministère du redressement productif, publiée en octobre 2012, analyse les effets de ces fluctuations.

 

 

 

 

 

 

 

Baptisée "Enjeux et perpectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières", cette étude a été produite à l'initiative du ministère du redressement productif  et du ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, dans le cadre du Pipame.

Publiée en octobre 2012, elle analyse les effets de la volatilité des prix des matières premières agricoles sur la situation économique des industries agroalimentaires en France, en tenant compte de la perception qu’en ont les industriels concernés et des solutions qu’ils peuvent envisager pour y remédier.

Les objectifs de l'étude

Sa réalisation a été confiée aux cabinets Deloitte Conseil et GCL Développement Durable, qui ont eu pour objectif de :

  • décrire les conséquences de la volatilité des prix des matières premières sur les industries agroalimentaires françaises ;
  • analyser les facteurs expliquant les effets de la volatilité des prix des matières premières agricoles sur les industries agroalimentaires ;
  • rendre compte de la perception qu’ont les industriels de cette problématique ;
  • formuler des recommandations pour aider les industries agroalimentaires à faire face aux difficultés liées à la volatilité.

A cette fin, quatre secteurs d'activité ont été étudiés : la filière céréalière, la fabrication d’aliments pour animaux, l’industrie laitière et la fabrication de produits à base de porc.

Quatre enjeux pour les industriels de l'agroalimentaire

Plusieurs niveaux de vulnérabilité à la volatilité des prix ont été distingués en fonction de ces activités. Les auteurs ont également discerné quatre enjeux transversaux à l'ensemble des industries agroalimentaires pour faire face à la volatilité des prix des matières premières :

  1. Maîtriser la gestion des flux de matières et ses impacts financiers au sein de l’entreprise
  2. Assurer la cohérence des mécanismes de formation des prix pour une négociation juste et équilibrée
  3. Établir un partage du risque équilibré au sein de la filière, assurer un cadre réglementaire cohérent
  4. Structurer et soutenir le secteur pour le maintien et le développement de l’activité sur le territoire français

 

Une volatilité des prix durable

Selon les auteurs, cette volatilité semble aujourd'hui s’installer de manière durable, portée par des facteurs structurels liés notamment à la démographie mondiale ou aux mutations des marchés internationaux.

Les industries agroalimentaires sont ainsi confrontées à une double contrainte économique. Elles doivent, d’une part, prendre en compte et gérer la volatilité des prix de leurs matières premières. D’autre part, elles doivent assurer la compétitivité-prix de leurs produits finis, en vue de répondre aux aspirations d’une distribution souvent concentrée ainsi qu’aux préoccupations des consommateurs en matière de pouvoir d’achat.

Zoom sur le Pipame

Le Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques (Pipame) a pour objectif d’apporter, en coordonnant l’action des départements ministériels, un éclairage de l’évolution des principaux acteurs et secteurs économiques en mutation, en s’attachant à faire ressortir les menaces et les opportunités pour les entreprises, l’emploi et les territoires. La Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services en assure le secrétariat général.

 

Chiffres clés du secteur

En France, les industries agroalimentaires forment le premier secteur industriel français avec :

  • plus de 10 000 entreprises 
  • 400 000 salariés
  • 150 milliards d’euros de chiffre d'affaires

Source : Etude prospective PIPAME "Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières"

 


 

Haut de page

© Ministère de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique - 2014