Suivez-nous sur les médias sociaux

Accueil du portailÉconomie numérique › L'AFNIC retenue comme office d’enregistrement en charge du ".fr"
Économie numérique

L'AFNIC retenue comme office d’enregistrement en charge du ".fr" - 28/06/2012

L'AFNIC retenue comme office d’enregistrement en charge du ".fr"

Conformément à l’évaluation du comité présidé par l’Agence du patrimoine immatériel de l’Etat, qui a examiné les trois dossiers reçus, la ministre chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique a décidé de retenir la candidature de l’AFNIC pour être l’office d’enregistrement en charge du ".fr".

 

 

 

 

 

 

La désignation, d’une durée de cinq ans, s’accompagne de l’engagement de l’AFNIC à assurer le développement et la promotion du ".fr" et à maintenir un haut niveau de sécurité et de disponibilité du ".fr", indispensables au développement de l’économie numérique.

L'accent a été mis sur la sécurité et la résilience du ".fr".

L'office coopérera étroitement avec l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI).

L’AFNIC s’est engagée à améliorer l’attractivité de son offre en baissant, d’ici à 24 mois, ses tarifs d’au moins 5%. Elle reversera la totalité de ses bénéfices à un fonds de soutien au développement de l’internet (FSDI) qui sera créé pour financer des travaux de recherche dans le domaine d’internet.

La désignation de l’office d’enregistrement en charge du ".fr" s’inscrit dans le nouveau contexte juridique de la loi du 22 mars 2011. Elle intervient au terme d’un appel à candidatures qui s’est achevé le 11 mai 2012.

Trois dossiers ont été reçus : celui de l’Association Française pour le Nommage en Coopération (AFNIC), celui de la Française de Nommage Internet Communautaire (FRNIC) et celui de l’Office d’Enregistrement des Extensions Internet Françaises (O2EIF).

La désignation des offices d’enregistrement en charge des dix domaines internet ultramarins, pour lesquels des appels à candidatures ont été également publiés le 20 mars 2012, devrait intervenir prochainement.
 

Haut de page

© Ministère de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique - 2014